Trio de choc – chapitre 2 – partie 3 – L’amitié, il n’y a que ça de vrai

Trio de choc – chapitre 2 – partie 3 - L’amitié, il n’y a que ça de vrai

[…] Retour Chapitre 2 – partie 2

J’ai toujours aimé cet endroit, une petite place enclavée au cœur de Bordeaux, un endroit plein de vie avec tous ses commerces et restaurants. Un peu comme mon appartement, plein de vie, pour ne pas dire plein de bazar ! Non j’exagère, car comme l’avait si gentiment fait remarquer Tilou, mon chez-moi est un doux mélange de bazar organisé, de simplicité et de vie. Et c’est vrai, mes amis disent toujours qu’ils s’y sentent bien, et qu’il me ressemble. C’est cosy, chaleureux, coloré, et éclectique : mon salon / salle-à-manger est décoré dans le style Maisons du Monde, ma cuisine a un décor provençal, dans ma salle de bain on se croirait dans les îles avec ses dégradés de bleu et sa décoration exotique, et ma chambre à coucher est plutôt moderne, avec des teintes apaisantes taupe, blanc cassé et gris clair.

Je n’aime pas la monotonie, et avoir le même genre de décoration dans tout mon appartement, ce n’est pas pour moi !

Lors de ma convalescence, j’avais souvent des maux de dos et de tête, donc mon canapé, mon lit et mes livres avaient été mes compagnons quotidiens…

Lorsque mes maux de tête étaient raisonnables, je dévorais mes livres avec autant de plaisir qu’un bon clafoutis aux cerises encore tiède.

Harlan Coben, Michel Bussi, Anne-Gaëlle Huon, Camilla Lackberg, Virginie Grimaldi et Vincent Hauuy ont compté parmi les infirmiers qui m’ont tenu compagnie.

Pouvoir aller au bout d’une lecture sans être interrompue par les obligations professionnelles était un vrai bonheur. Ce qui l’était moins, c’étaient les mots « délicats » que me laissait ma patronne. Toujours aussi compatissante avec son prochain, celle-là…

En gros, trois jours de coma, qu’est-ce que c’est ? Je faisais ma chochotte, et je devais me dépêcher de revenir au boulot. Sauf que j’avais été blessée à la tête. Tiens, j’aurais dû lui jouer celle qui ne se rappelle de rien, ni d’elle du même coup !

Ça minait un peu mon moral, mais heureusement je pouvais en parler avec mes parents et mes amis, ils me permettaient de temporiser, et de relativiser.

Bon, pour relativiser, mieux vaut ne pas demander à Nat et Steph : ils me lançaient sur des pistes genre « Ben t’as qu’à la laisser tomber cette vieille chouette, barre-toi, ça lui fera les pieds ! ». Certes, mais pas si évident quand on a un loyer et des assurances à payer chaque mois… Mais ils me faisaient rire avec leurs mimiques, et ils avaient raison : rien que de penser que je démissionnais, je me sentais légère comme une coccinelle !

Nat est à son compte dans l’évènementiel, et lui s’occupe des enfants. J’admire leur organisation de couple, naturelle et moderne, à mes yeux.

Cela renforçait encore un peu plus mon spleen du moment, même si je vivais bien mon statut de « célibattante », comme aimait le dire mon amie Jo.

Mi-août, Cathy me fit une proposition des plus adorables :

— Julie, je te trouve petite mine et petit moral. Tu sais, David a une maison sur le Bassin d’Arcachon, et nous nous y rendons tous les étés à cette période. C’est beaucoup plus calme pour lui côté boulot, et cela lui permet de préparer les conférences de la rentrée dans un cadre zen. Je lui ai parlé de cet air marin qui ferait du bien à n’importe qui, et en particulier à quelqu’un en pleine convalescence… et il te propose de nous accompagner ! Est-ce que ça te dit de passer une semaine avec nous ? Ou même deux, si tu t’y plais !

— Oooh… je ne sais pas trop. Le Bassin d’Arcachon, ses plages, son magnifique ciel bleu, ses paysages apaisants… bof.

— Heu…

— Je plaisante ! Bien sûr que ça me dit ! ! ! C’est super gentil, vraiment, ça me fait énormément plaisir !

Et nous voilà parties à rire aux éclats, et penser déjà à toutes les balades que l’on pourrait faire avec Nathan.

Pour retrouver toute les chapitres de Trio de choc

En espérant que cet extrait vous aura donné envie de lire la suite, il est disponible sur Amazon, cultura, la Fnac et beaucoup d’autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.